Catégories

Recherche dans Blog

Information

Fabricants

Alarme pour vitrine ou exposition

Alarme pour vitrine ou exposition

 (7)    0

  IDEE DE MONTAGE ELECTRONIQUE, SCHEMA, PROJET

Vous désirez exposer des ob­jets de valeur dans une vitrine ou lors d'un congrès, d'une exposition ou de toute autre manifestation ouverte au pu­blic mais vous ne pouvez res­ter en permanence à les sur­veiller. Plusieurs solutions vous sont offertes pour décourager les voleurs dont celle très répandue de la chaîne qui passe d'objet en objet. Bien qu'elle soit effi­cace, cette façon de faire est assez inesthétique. En outre, elle se prête assez mal à la fixation de certains objets ou appareils tels que des magné­toscopes par exemple. L'objet à protéger doit juste être muni d'un petit aimant et être posé sur une surface non métallique. Sous cette surface et sous la position de l'aimant dans l'objet, se trouve placé un ILS, ou interrupteur à lame souple, relié à notre montage. Tant que l'objet est à sa place, l'aimant ferme les contacts de l'ILS, et rien ne se passe. Dès que l'objet s'écarte de sa po­sition ne serait-ce que de quelques centimètres, les contacts de l'ILS s'ouvrent, et une sirène modulée se fait en­tendre.


■ Le schéma
Réaliser une telle fonction n'est pas bien difficile, encore faut-il prendre la précaution de choisir un montage qui consomme aussi peu que possible au repos afin de permettre une alimentation par piles ou batte­ries avec une autonomie confortable. Nous avons donc fait appel à une quadruple porte N AND en technolo­gie CMOS. Les portes A et B sont montées en oscillateur à très basse fréauence et modulent, via la diode D1, les portes C et D montées, elles, en oscillateur à fréquence audible. De ce fait, lorsqu'il est validé, notre mon­tage fait entendre une tonalité varia­ble qui attire plus l'attention qu'un son uniforme.
Afin de disposer de suffisamment de puissance, un transistor sert d'ampli­ficateur et commande un buzzer piézo ou un haut-parleur. Les deux oscillateurs sont maintenus bloqués par mise à la masse d'une de leurs entrées, ce qui se produit quand les contacts de l'ILS sont fermés et, donc, quand l'objet à protéger est à sa place.
La consommation est alors dérisoire car elle se limite aux fuites du transis­tor et à celle des portes CMOS au re­pos. La tension d'alimentation peut varier de 5 à 15 V sans modification d'autre chose que la puissance de sor­tie disponible et la fréquence de son produit.


■ Réalisation
Nous avons réalisé un tout petit cir­cuit imprimé afin de faciliter son in­tégration dans tout boîtier de votre choix. La mise en place des compo­sants ne présente aucune difficulté. Si vous utilisez un buzzer piézo, la ré­sistance RHP est remplacée par un court-circuit. Dans le cas contraire^ c'est une résistance de faible valeur qui dépend de la puissance de sortie désirée, de l'impédance de votre haut-parleur et de la tension d'ali­mentation. Attention ! Le transistor utilisé ne peut pas commuter plus de 800 mA ; tenez-en compte lors de la détermination de RHP. Si vous voulez protéger plusieurs ob­jets avec ce montage, c'est tout à fait possible. Il suffit de câbler en série autant d'ILS qu'il y a d'objets. Le dé­placement de n'importe lequel d'en­tre eux ouvrira la boucle ainsi consti­tuée et déclenchera l'alarme.


Nomenclature des composants

IC1 : 4011 CMOS
T1 : 2N2219A
D1: 1N914 ou 1N4148


1/4 W 5 %
R1,R2 : 1 MR
R3 : 22 kR
R4 : 820 kR
R5 : 10 kR
R6 : 470 R
RHP : voir texte

C1 : 0,1 uF mylar
C2 : 1 nF céramique ou mylar
C3 : 100 MF 25 V chimique axial
HP ou buzzer piézo
ILS et aimant

 (7)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Laissez un commentaire
Captcha