Catégories

Recherche dans Blog

Information

Promotions

Meilleures ventes

Fabricants

MINUTERIE AUTOALIMENTEE 230V RELAIS

MINUTERIE AUTOALIMENTEE 230V RELAIS

 (3)    0

  IDEE DE MONTAGE ELECTRONIQUE, SCHEMA, PROJET

Dans beaucoup de cas, le problème qui se pose usuellement consiste à installer une minuterie en lieu et place d'un interrupteur existant, c'est-à-dire en un endroit où l'on ne dispose des deux phases du secteur.


I - LE PRINCIPE
L'astuce consiste à monter dans le circuit d'alimentation de l'am­poule à commander une résis­tance chutrice de faible valeur aux bornes de laquelle on re­cueille quelques volts de tension alternative. Après redressement des deux alternances on dispose du potentiel continu nécessaire au fonctionnement du montage électronique. Ce dernier se réduit à un compteur de grande capa­cité et à base de temps réglable-La fin de la temporisation est ex­ploitée pour couper l'alimenta­tion de la lampe et donc de l'auto-alimentation de la minute­rie. Deux systèmes sont propo­sés pour contrôler l'alimentation de l'ampoule :
- le relais miniature.
Ce module a l'avantage d'isoler totalement le circuit de commande du circuit de puis­sance. De faibles dimensions ce circuit pourra être loger sous des couvercles, dans les boîtiers scellés dans le plâtre et destinés à contenir un classique interrup­teur.

II - LE FONCTIONNEMENT

La LED rouge L dont le courant est limité par une résistance si­gnale que le montage est sous tension.
Pour démarrer la minuterie, il suf­fit d'appuyer sur le bouton-pous­soir qui shunte soit les contacts du relais. A ce moment, l'alimentation s'établit et s'auto-maintient. Elle se coupe à la fin de la temporisation.
Si la puissance contrôlée était plus importante, par exemple deux ampoules de 100 W.

La temporisation
Le circuit intégré IC est un CD 4060. Il s'agit d'un compteur binaire de quatorze étages avec oscillateur incorporé.
Au moment de la mise sous ten­sion du montage, la capacité C2 se charge à travers R3, ce qui se traduit par une impulsion positive sur l'entrée RAZ. Le compteur est ainsi remis automatiquement à zéro.

Utilisation d'un relais
Le transistor PNP T comporte dans son circuit collecteur le bo­binage d'un relais 5 V (1 RT). Tant que la sortie Qi 4 est à l'état bas, le transistor T est saturé. En conséquence, le relais est fermé. Ses contacts d'utilisation assu­rent l'alimentation de la lampe. Lorsque la sortie Q14 passe à l'état haut en fin de temporisa­tion, le courant émetteur-base à travers Re cesse. Le transistor se bloque et le relais s'ouvre. L'ali­mentation de l'ampoule est arrê­tée ; il en est de même pour le circuit électronique de com­mande étant donné qu'il n'existe plus de potentiel aux bornes de la résistance chutrice Ri. La diode D protège le transistor T des effets liés à la surtension de self qui se manifestent surtout au moment de la coupure. Le relais utilisé est un relais miniature de 320R avec un pouvoir de coupure est de 2 A.

III - LA REALISATION

Le circuit Imprimé
Configura­tion des pistes n'est pas serrée. PCB le cui­vre de l'époxy. Après gravure dans un bain de perchlorure de fer, toutes les pastilles seront percées à l'aide d'un foret de 0,8 mm de diamètre. Certains seront à agrandir pour les adap­ter au diamètre des connexions des composants plus volumineux comme l'ajustable, la capacité électrolytique ou le bornier de raccordement.

L'implantation des composants
On implantera d'abord les résis­tances, les supports de Cl, les capacités et le transistor. On fi­nira par l'ajustable, le pont re­dresseur, le bouton-poussoir, la LED, le relais ou le triac, ainsi que le bornier de raccordement. Le bouton-poussoir occupe le centre géométrique des modu­les. On peut ainsi utiliser le cou­vercle en PVC d'une pnse d'an­tenne de télévision dans lequel il suffira d'adapter le trou central au bon diamètre pour permettre le passage du bouton. Un se­cond trou est à exécuter pour la LED de signalisation.

NOMENCLATURE

R1 : 10R / 3 W (bobinée)
R2 : 1 K (marron, noir, rouge)
R3 : 33 KR (orange, orange, orange)
R4 : 1 MR (marron, noir, vert)
R5 : 10 KR (marron, noir, orange)
R6 : 3,3 kR (orange, orange, rouge)
A : ajustable 220KR Horizontal
Pont de diodes 1,5 A 
D : diode 1N4004 
L : LED rouge 3mm 
C1 : 1 000 MF/16V électrolytique
C2 : 22 MF/16 V électrolytique 
C3 :0,1 MKT
T : transistor PNP 2N2907 
IC : CD 4060 
Support 16 brocbes 
Relais 5 V/1 RT 
Bouton-poussoir (pour circuit im­primé) 
Bornier soudable 2 plots

 (3)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci pour commentaire!
Laissez un commentaire
Captcha